L’économie circulaire : un challenge pour les filières du Pays basque

Posted on

Qu’est-ce que l’économie circulaire, et quels sont ses enjeux ?

L’économie circulaire, selon le Ministère de la Transition écologique, a pour objectif la production de biens et de services plus durables, en limitant le gaspillage et la consommation de nos ressources. C’est un fonctionnement cyclique, circulaire, indiquant que l’on doit repenser nos modes de production et de consommation, afin de s’opposer au modèle de l’économie  linéaire : produire, consommer, jeter. 

Dans un projet d’économie circulaire, l’objectif est de concevoir un produit de manière plus durable, de manière à le consommer de manière plus responsable et d’allonger sa durée de vie. Le produit éco-conçu peut ensuite être réparé, réutilisé, ou bien recyclé : cela permet ensuite de créer de nouvelles ressources pour de futures conceptions de produits.

 

 

Voici ci-dessous les principes clés de l’économie circulaire en France

  • Extraction, achat et exploitation de ressources plus durables : être attentif aux impacts environnementaux lors de l’exploitation des ressources
  • Eco-conception de produits et services et consommation responsable : concevoir des produits ou services en prenant en compte leurs impacts environnementaux, sur l’ensemble du cycle de vie du produit ou du service, et en avoir connaissance à l’achat 
  • Ecologie industrielle et territoriale : prêter attention à l’utilisation des ressources sur son territoire
  • Economie de la fonctionnalité : l’usage du produit est privilégié face à la possession
  • Allongement de la durée de vie : le produit doit pouvoir être réutilisé, réparé, vendu, donné ou acheté d’occasion
  • Recyclage et gestion des déchets  : créer de nouvelles matières premières issues de déchets

 

En France, mais également au Pays basque, l’économie circulaire se développe et devient une filière de création d’emplois très importante. Ces emplois sont plus pérennes, locaux, et servent de véritables enjeux pour notre société et nos nouveaux modes de consommation. Au vu des lois autour de l’économie circulaire, le gouvernement français considère que 300 000 emplois pourraient voir le jour dans ce secteur. 

Au Pays basque, de nombreuses entreprises travaillent en partie ou à plein temps sur des problématiques liées à l’économie circulaire. Dans l’aéronautique, la mécatronique, l’agroalimentaire, la production industrielle, la santé, mais aussi dans des entreprises de services numériques, l’économie circulaire est bien présente : Basque Invest vous présente les challenges auxquels font face les entreprises de l’économie circulaire au Pays basque. 

 

 

 

 

 

Les défis des entreprises de l’économie circulaire au Pays basque dans les différentes filières d’excellence

 

Dans la filière aéronautique, un acteur majeur de l’économie circulaire s’est implanté au Pays basque en 2022 grâce à l’aide de Basque Invest : Optima Aero. Spécialisée dans la rénovation et le reconditionnement de pièces pour les hélicoptères, Optima Aero a répondu à un enjeu majeur de l’industrie aéronautique en France : comment réduire les impacts de cette filière sur l’environnement ? Comment capitaliser sur les ressources existantes pour développer une nouvelle offre plus durable ? Engagée dans l’économie circulaire au Canada, l’entreprise a souhaité implanter son siège EMEA (Europe Middle East Africa) au Pays basque afin de développer le marché européen et promouvoir son offre auprès des acteurs de l’aéronautique de Nouvelle-Aquitaine : Safran Helicopters, Airbus, etc. 

Faire de l’économie circulaire au Pays basque, c’est aussi préserver nos ressources locales, comme notre littoral, et l’océan. C’est pourquoi des clusters et pôles d’activité se sont créés autour de cette problématique : comment mettre à disposition des entreprises du Pays basque des innovations et outils permettant de préserver nos ressources ? ID Océan, pour “Innovation Durable au service de l’océan”, est un projet créé par la Technopole Pays basque avec l’objectif de mettre à disposition des entreprises et chercheurs des outils scientifiques et solutions innovantes permettant de faire de l’éco-innovation. A mi-chemin entre économie bleue et économie circulaire, ID Océan bénéficie également d’un atelier de prototypage localisé à Saint-Jean-De-Luz, Créaluz, afin de travailler sur ses projets de manière plus concrète. 

 

Le secteur de la construction est aussi une filière dans laquelle l’économie circulaire est un vrai défi. En effet, construire de façon plus durable et en revalorisant les déchets émis par l’industrie du BTP peut paraître difficile pour les acteurs du secteur. Pourtant, de nouvelles initiatives émergent, comme l’entreprise Patxa’ma, implantée au Pays basque. Patxa’ma a trouvé une solution de revalorisation des 800 000 tonnes de déchets émis par an par le secteur du bâtiment et des travaux publics au Pays basque. Après avoir récupéré les déchets destinés à être jetés sur des chantiers, Patxa’ma les propose à la revente et à prix solidaire afin que ces matériaux puissent avoir une seconde vie.  

 

Mais à quoi ces déchets peuvent-ils bien servir par la suite ? A fabriquer des accessoires de bureaux éco-conçus par exemple ! LookUp, à partir de déchets plastiques récupérés sur le territoire, fabrique des supports ergonomiques et autres accessoires pour ordinateurs et tablettes. Un bel exemple déconomie circulaire au Pays basque ! De même, Resak fabrique des objets de décoration ou pour le quotidien en plastique recyclé : tabourets, porte-savons, lampes de chevet… Les déchets plastiques (re)deviennent des objets esthétiques et contemporains. 


Dans le secteur du
textile et de la production industrielle, de nombreuses marques s’engagent également pour une consommation plus durable et une éco-conception de leurs vêtements et chaussures. Les marques Hopaal, Jacod, ou encore CLAE, toutes implantées au Pays basque, fabriquent des produits éco-conçus à partir de matières recyclées. La Chaire BALI (Biarritz Active Lifestyle Industry) créée au sein de l’ESTIA (Ecole Supérieures des Technologies Industrielles Avancées) a permis de développer au Pays basque, mais aussi avec de grandes marques de mode nationales (Eram, Petit Bateau), des solutions d’éco-conception. Cette Chaire a permis aux acteurs de réfléchir à des solutions de collecte et revalorisation des déchets textiles, et a notamment accueilli l’entreprise Patatam, acteur majeur de la mode de seconde main en France.

En 2022, l’école d’ingénieurs ESTIA renommée au Pays Basque et le CETI (Centre Européen des Textiles Innovants) ont créé le CETIA, une plateforme innovante de recyclage des textiles et articles en cuir en fin de vie (notamment les chaussures). Implanté au Pays Basque, le CETIA est un acteur majeur de l’économie circulaire grâce à une technologie de transformation des « déchets » textiles et chaussures en matières prêtes à être recyclées. De grands groupes français comme Eram et Decathlon ont déjà signé avec le CETIA afin d’accélérer leur transformation et de devenir une entreprise plus engagée et circulaire.

 

Pourquoi implanter son entreprise dans l’économie circulaire au Pays basque ?

 

Au Pays basque, la Communauté d’agglomération Pays basque, la CCI Bayonne Pays basque, Basque Invest, et les autres acteurs de l’écosystème local font un vrai travail depuis plusieurs années pour valoriser les projets et démarches autour de l’économie circulaire. Notre territoire étant proche de nombreuses ressources naturelles et bénéficiant également de belles ressources humaines et technologiques, un véritable écosystème d’entreprises autour de l’économie circulaire grandit d’année en année. 


Dans plusieurs filières d’activités, comme l’aéronautique, le bien-être, l’éco-construction ou le numérique, Basque Invest est en contact avec des entreprises engagées dans l’économie circulaire, et souhaite poursuivre ses engagements en faveur d’une consommation plus durable et d’une préservation du territoire basque.